Topo écolo #03 : Linge de lit écologique

QUEL LINGE DE LIT POUR ALLIER ÉCOLOGIE ET NUIT DE FOLIE ?

Récemment, on vous a proposé sur ce blog un article pour vous aider à choisir un matelas écologique et il vous a beaucoup plu ! Maintenant que vous savez tout sur les matelas, parlons linge de lit et écologie. On vous donne nos conseils pour bien choisir ses parures, quand on est dans une démarche éco-responsable. Sans oublier bien sûr que le top reste de n’acheter que lorsque l’on en a besoin … (n’est-ce pas ?) 😉

Vous pouvez aussi acheter du linge de lit de seconde main ! On a déniché une marque qui vous permet de vous offrir des draps d’hôtels : Du Beau Linge (on vous en dit plus ici). De rien, l’astuce zéro déchet c’est cadeau ! 🎁

Pas le temps ou flemme de lire (temps lecture 6 min) ? → Allez à l’essentiel !

Trois critères à prendre en compte
Le coton
La percale et le satin de coton
Le lin
Le chanvre
Quelques pièges à éviter
On récapitule

Trois critères à prendre en compte : tissu, provenance, fournisseur

Quand on cherche de linge de lit responsable, trois paramètres sont à prendre en compte : la matière, l’origine et le fabriquant.

Quel linge de lit allier écologie et nuit de folie ?

Tout d’abord, la matière. On vous conseille vraiment d’éviter les matières synthétiques, comme le polyester, la viscose ou le polycoton, par exemple. Elles n’ont rien de naturel, leur production est rarement écologique et elles s’usent plus vite. Et niveau confort, ce n’est pas le top : elles respirent moins bien que les fibres naturelles, donc on y transpire plus.

Mieux vaut vous tourner vers des matières naturelles. Outre l’incontournable coton (bio, de préférence, on vous explique pourquoi ensuite), il y a aussi le lin et le chanvre pour la fabrication de linge de lit au naturel. Mais alors laquelle choisir ? Voici les avantages et inconvénients de chacune d’entre elles.

Le coton

Linge de lit et écologie : le coton biologique

Le coton a l’avantage indéniable d’être très polyvalent. C’est pourquoi c’est la matière de référence pour le linge de lit. Il est confortable, doux et absorbant. De plus, le linge de lit en coton a un fini lisse élégant, il est facile d’entretien, facile à repasser et résistant.

Mais il est cultivé dans des régions lointaines et sa culture demande beaucoup d’eau, en plus d’être polluante. Saviez-vous que la culture du coton représente 25% des pesticides utilisés dans le monde pour seulement 2% des terres cultivées ? Si vous optez pour le coton, choisissez donc du coton biologique, qui présente ces avantages sur le coton conventionnel :

  • sans OGM
  • cultivé avec du compost qui remplace les engrais chimiques et les pesticides
  • réduction de moitié de l’eau utilisée par rapport au coton conventionnel
  • fibre blanchie à l’eau oxygénée et non au chlore
  • rotation des cultures qui permet de préserver la terre

Pour faire votre choix, vous pouvez aussi vous aider de notre article sur les labels 🤓

Et la percale et le satin de coton ? 

La percale et le satin de coton qu'est-ce que c'est ?

Autre avantage du coton : il existe des qualités de tissages supérieures, telles que la percale ou le satin (ce sont bien des modes de tissage et non des matières !). Plus les fils sont tissés serrés, plus le linge sera qualitatif. On vous conseille d’ailleurs d’opter pour des articles d’au moins 80 fils/cm². Mais méfiez-vous des produits qui affichent 300 ou 400 fils/cm² : les fabricants utilisent des fils torsadés pour augmenter artificiellement le nombre de fils au centimètre carré. On a appris ça grâce à Zzzen et d’ailleurs on vous conseille vivement leurs produits, avec ceux de Kipli ! 😃

Pour la percale, on utilise des fils de coton très fins qui permettent d’obtenir un tissu doux aux finitions nettes. La percale est aussi très résistante et garde une très bonne tenue au fil des lavages.

Avec le satin, on monte encore en qualité. On fabrique du satin grâce à un tissage particulier : chaque fil horizontal passe par-dessus quatre fils verticaux avant de repasser sous un fil puis de recommencer. C’est ça qui permet d’obtenir le fini doux et satiné caractéristique du satin. Le satin de coton n’est pas froid, ne glisse pas et se repasse facilement.

 

Le lin

Linge de lit et écologie : le lin

Contrairement au coton, on peut cultiver le lin localement, notamment en Normandie et sa culture est écologique. Il est solide, respirant et thermorégulateur (draps frais en été mais pas froids en hiver). Le lin possède aussi des propriétés anallergiques et une bonne capacité d’absorption. Enfin, le lin présente l’avantage de s’adoucir au fil des lavages et de ne pas nécessiter de repassage. Il a naturellement un joli fini froissé. Sachez qu’il est quand même possible de le repasser, humidifié et sur l’envers. Seulement, il n’a pas le même rendu lisse dont on peut avoir l’habitude avec le coton.

Le chanvre

Linge de lit et écologie : le chanvre

Comme le lin, il peut être cultivé localement et sa culture est très écologique. En effet, il n’y a pas besoin d’utiliser des herbicides, pesticides ou engrais pour cultiver cette herbacée. En plus, il assainit et revitalise les sols et peut absorber jusqu’à 15 tonnes de CO² par hectare cultivé. Bref, un allié pour l’environnement ! 🌍

La fibre de chanvre présente aussi l’avantage d’être très résistante et durable (5 fois plus solide et durable que le coton, même s’il s’agit de coton écologique). La fibre de chanvre est également antifongique et antibactérienne. Elle possède une bonne capacité d’absorption, ce qui facilite le séchage. Le linge en chanvre est très confortable du fait de ses qualités thermiques (frais en été et tiède en hiver) et il devient plus doux au fil des lavages, contrairement au linge en coton.

Cependant son utilisation est bien moins courante. Il peut donc ne pas convenir aux inconditionnels du coton. Autre inconvénient : la filière du chanvre est encore peu développée, ce qui fait que l’offre reste limitée. Enfin, le prix du linge en chanvre reste plus élevé que celui en coton ou en lin, car sa culture demande beaucoup de travail manuel.

Quelques pièges à éviter (ça serait trop facile sinon)

Quelques pièges à éviter

Pour choisir votre linge de lit évitez les articles qui comportent les mentions “repassage facile”, souvent traités avec des produits chimiques, comme du formaldéhyde. Idem avec les draps dits “anti-acariens”. Mieux vaut opter pour des traitements naturels. Attention aussi aux draps dits “bio”, dont les fibres ont bien été cultivées de manière biologique mais qui sont ensuite teintées ou transformées avec des produits chimiques. Sur ce point, notre article sur les labels devrait vous aider à y voir plus clair.

On récapitule

En bref, vous l’aurez compris : pour la matière on vous recommande coton bio, lin et chanvre. En ce qui concerne la provenance, les derniers présentent l’avantage d’être cultivés près de chez nous, contrairement au premier, aussi bio soit-il. Et pour ce qui est des fournisseurs, on vous a dégoté quelques marques sympa :

  • Du Beau Linge pour récupérer le linge de lit d’hôtels
  • Kipli et Zzzen pour du linge en coton biologique et équitable

Voilà, il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter une bonne nuit et vous dire à bientôt pour un prochain topo écolo ! 👋