Labels éco-responsables : comment s’y retrouver ?

Labéliser son établissement touristique, c’est apporter l’assurance d’une fiabilité et inspirer confiance auprès de ses potentiels clients. Mais lorsque c’est le moment de choisir son label, il est difficile de savoir lequel répond exactement à nos besoins. Dans cet article, sur les labels éco-responsables, nous vous dévoilons comment s’y retrouver ?

Qu’est-ce qu’un label ? Et quel est la différence entre la certification, la norme, la réglementation et le label ?

Le label est un terme souvent utilisé de façon générique pour désigner indistinctement une norme, une certification, un label ou une marque.

La Réglementation :

La réglementation est créée par des autorités administratives (Etat, Sénat, collectivités, etc.). Elle émane donc d’un projet de loi ou d’un règlement. Son application est imposée par la loi et peut aboutir à la délivrance d’une certification.

La certification:

La certification est une démarche encadrée par la loi, elle est délivrée par un organisme certificateur agréé et indépendant. Voici quelques exemples de certifications : ISO 9001, ISO 14001, ISO 50001 , NF environnement….

La Norme :

La norme est un référentiel. Elle est généralement payante et elle peut parfois soutenir une réglementation : norme certifiante. Comme par exemple : ISO 9001, ISO 14001, ISO 50001 (certifiante) ou ISO 26000 (démarche volontaire – non certifiante)

Le Label :

Contrairement aux autres, le label garantit un niveau de qualité supérieure. Il est généralement délivré par un organisme public et sa finalité est au service de l’intérêt général. Il peut aussi être délivré par un organisme privé (dans ce cas, vigilance sur le sérieux et à la fiabilité de l’organisme). Pour vous y retrouver, assurez-vous que le label repose sur un usage collectif, une promesse de garantie (sa raison d’être), l’association d’une marque et d’un dispositif de candidature et de sélection rigoureux

Labels éco-responsables: comment s’y retrouver ? Pourquoi avoir un label ?

Obtenir un label vous permettra de valoriser et de crédibiliser votre action auprès de vos parties prenantes et d’ainsi rassurer les voyageurs qui s’assurent que les services proposés ne font pas de greenwashing.

Labels éco-responsables: comment s’y retrouver ? 8 labels intéressants pour son hébergement touristique

1. Ecolabel Européen :

L’écolabel Européen permet de valoriser les produits et services plus respectueux de l’environnement. Il est reconnu dans toute l’Union Européenne. Pour y adhérer, 22 critères sont obligatoires et 45 critères sont optionnels. Le label s’obtient si l’établissement respecte 22 critères obligatoires et obtient 20 points sur les critères optionnels.

Pour y adhérer, vous devrez tout d’abord commencer par une étude, puis passer par un audit sur site et si vous êtes éligibles, vous obtiendrez ensuite la certification. Celle-ci est valable 2 ans et partout en Europe. Le prix varie selon le nombre de chambres de l’établissement (1000 – 3000€).

Labels éco-responsables: comment s'y retrouver ? écolabel

2. Clef Verte :

Le label Clef Verte distingue les hébergements touristiques et les restaurants qui choisissent de réduire leur impact environnemental et d’affirmer leur responsabilité sociale. 60 critères sont obligatoires mais il y a également des critères optionnels. L’attention du label est surtout portée sur la progression du nombre de critères respectés.

Pour y adhérer, vous devrez tout d’abord commencer par déposer votre candidature, puis passer par un audit et un accompagnement avant de passer devant un jury et d’obtenir les résultats. Celle-ci est valable 1 an et à l’international. Le prix entre les frais d’audit terrain et les frais annuels de participations sont variables de 150 à 1690€ hors taxe par an. À savoir qu’il est indispensable de former le responsable environnement de la structure.

Labels éco-responsables: comment s'y retrouver ? La clef verte

3. Green Globe :

Ce label, accompagne et récompense les professionnels du tourisme qui adoptent une gestion environnementale et sociale de leurs activités. Celui-ci contient 44 jeux de critères et 380 indicateurs répartis en quatre thématiques : gestion durable, social/économique, héritage culturel, environnement. Pour l’obtenir, il faut que 50 % des indicateurs soient remplis.

Après une inscription, vous pourrez mettre en place la démarche, faire un audit sur site et obtenir, si vous respectez tous les critéres, la délivrance du label. Le label est valable 1 an à l’international et aucune formation n’est nécessaire. Pour y adhérer comptez entre 3000 et 7000€.

Labels éco-responsables: comment s'y retrouver ? GreenGlobe

4. L’étiquette environnemental pour les hôtels :

L’étiquette environnemental mesure l’impact environnemental d’une nuitée, petit-déjeuner compris, dans un hôtel à l’aide de 4 indicateurs environnementaux : l’impact sur le climat, la consommation d’eau, la de ressources non renouvelables et l’utilisation de produits bio et écolabellisés. Il donne une note entre A et E (A étant la meilleure note)

L’étiquette environnemental est valable pendant 5 ans uniquement en France ( avec un audit de contrôle tous les 2 ans) / Valable uniquement en France. Pour l’obtenir vous passerez une première évaluation en ligne, ensuite un audit à distance avant de pouvoir avoir un affichage. Aucune formation n’est nécessaire. Pour obtenir l’étiquette environnemental vous depenserez 490 euros et un accompagnement est possible.

label impact environnemental

5. Labels éco-responsables: comment s’y retrouver ? La Note Touristique pour les meublés du tourisme

Ce label permet de mesurer l’impact environnemental d’un meublé de tourisme à travers 8 thématiques . Les indicateurs sont calculés selon la méthode de l’analyse de cycle de vie. Il donne une note entre A et E (A étant la meilleure note).

Ce label est valable 5 ans et uniquement en France. Vous commencerez par une première évaluation en ligne, avant de faire un audit à distance et de délivrer un affichage. Aucune formation n’est nécessaire. Il faudra débourser 250€ HT pour l’obtention de la Note Touristique, mais un accompagnement possible.

la note touristique label

6.Gîte Panda

Promeut les pratiques écoresponsables des hébergements intégrés dans un environnement naturel protégé, tout en valorisant les circuits de randonnées et la préservation de la nature.

Le label peut être obtenu suite à un questionnaire d’inscription et un audit de site. Il est valable durant 3 ans mais uniquement en France. La formation du responsable de la structure est conseillée. Elle est gratuite sous réserve d’adhésion au réseau Gîtes de France.

label gite panda

7. Hôtels au naturel

Hôtels au naturel, promeut les pratiques écoresponsables des hébergements intégrés dans un environnement naturel protégé, tout en valorisant les circuits courts et le local.

Commencez par mettre en place la démarche, un audit sera ensuite fait sur site avant délivrance du label. Le label est valable 5 ans et uniquement en France. Une formation est possible par les CCI ou par le réseau des labellisés Hôtels au Naturel. La cotisation est fonction du nombre d’étoiles (entre 250 et 600€) et du nombre de chambres (entre 250 et 500€) + la cotisation par chambre (entre 15 et 30€).

Hôtels au naturel - label

8. Camping qualité

Le label camping qualité s’engage à travers 665 critères à promouvoir un accueil client de qualité, une propreté irréprochable, la prise en compte de l’environnement, des informations claires et précises, l’aménagement des emplacements.

Après un dépôt de dossier, un pre-audit obligatoire et un audit anonyme vous pourrez obtenir le label. Aucune formation n’est nécessaire, et la cotisation annuelle est de 13 € HT par emplacement et 11€ HT par emplacement pour les adhérents à la FNHPA. L’audit d’entrée et de suivi tous les 5 ans coûte approximativement 600 € HT.

Labels éco-responsables: comment s'y retrouver ? Camping qualité

Labels éco-responsables: comment s’y retrouver ? D’autres Labels qui peuvent s’avérer intéressants selon son objectif.

Au délà des labels qui existent pour valoriser votre établissement touristique, vous pouvez également prétendre à des labels RSE pour assoir votre position. Il existe notamment le label B Corp, Lucie 26000, Engagé RSE et des marques comme accueil vélo, Nattitude ou Tourisme et Handicap. Sachez que pour chacun de ces labels, il existe des aides de l’état qui pourront certainement prendre en charge une partie du financement.

Vous voulez en savoir plus sur les labels ? Vous souhaitez d’autres conseils pour améliorer la transition écologique de votre établissement, rendez-vous sur Greenflow Académie.

Envie d’inciter vos voyageurs à réduire leur empreinte pendant les voyages ? Consultez cet article : Des vacances zéro déchet – We Go GreenR

Des adresses green🌱d’exception dans votre boîte mail !

* indicates required

Comments

  1. Pingback:10 astuces pour monter son gîte écologique : - We Go GreenR

Comments are closed.